Au-delà de l'éducation, s'assurer du bien-être des enfants

L'action d'Afghanistan Demain ne limite pas à l'apprentissage de la lecture ou de l'écriture, mais les centres prennent en charge les enfants dans leur globalité afin d'assurer leur bien-être.

Apprentissage des gestions quotidiens d'hygiène

Pour cela il faut tout d'abord garantir de bonnes conditions d'hygiène et transmettre des gestes simples et quotidien afin d'éviter des maladies dont les conséquences peuvent être très graves.

Un suivi médical régulier

Ces mesures d'hygiène essentielles s'accompagnentd'un suivi médical régulier que les familles pauvres ne peuvent pas assurer seules. Ainsi grace à la visite des médecins d'Ibn Sidna, les élèves sont suivi, leur carnet de santé mis à jour. Les cas les plus graves détectés lors des contrôles de santé sont ensuite pris en charge par la Chaîne du Coeur.

Les "family meetings" et la sensibilisation des familles

Le bien-être des enfants passe également par la sensibilisation de leur famille et particulièrement de leurs mères aux sujets qui les touchent comme l'hygiène ou la violence. Les "family meetings" organisés régulièrement remplissent le rôle de sensibilisation et de formation des femmes aux sujets qui les touchent dans leur vie quotidienne.

Suivi psycho-social

Enfin, nos élèves ont vécu ou vivent encore des situations difficiles qui entravent leur développement. Les éducateurs et les travailleurs sociaux proposent donc des activités peri-scolaires qui leur permettent de s'ouvrir et de s'éveiller au mieux. Un accompagnement personnel permet également d'ouvrir le dialogue avec les enfants et leurs familles pour les situations les plus difficiles.

Comment agir?

S'abonner à la newsletter